6 - Pierre Loti et les élites turques de son temps

Photo extraite du numéro spécial Pierre Loti de la revue Şehbâl de septembre 1913.
Sur cette photo sont représentés
Pierre Loti (au centre, premier rang), Fethi Okyar (1880-1943), le docteur Abdullah Cevdet Bey (1869-1932), ancien attaché militaire à Paris, Babanzade İsmail Hakki Baltacıoğlu Bey (1886-1978), Yunus Nadi Abalıoğlu Bey (journaliste au quotidien Tasvir-i Efkâr), Süleyman Nazif Bey (1870-1927), haut fonctionnaire au ministère des Affaires Étrangères, Hüseyin Tosun Bey (1875-1930), İsmet Fuat Bey, M. Moto (journaliste au quotidien Tan), Rauf Bey (1881-1964), Kenan Bey (journaliste au quotidien İkdam), Adil Bey (journaliste au quotidien Sabah), Jak Yaldan Efendi (directeur du comité de rédaction des Jeunes-Turcs), M. Kostasyan (journaliste à La Turquie), Hüseyin Bey (Affaires Étrangères), Nadin Ensi Bey (Sabah), Server Cemâl Bey (Tan)

Les intellectuels turcs fondèrent une société pour perpétuer leur amitié avec Pierre Loti. Elle aurait pour président le grand poète Abdülhak Hamit et pour membres des écrivains célèbres et des penseurs. Le statut de la Société fut élaboré par les pères fondateurs du journalisme. Le dauphin Abdülmecit Efendi reçut la présidence d'honneur de la Société. Dans les statuts déposés, il est précisé que la Société a pour but d'exprimer "la reconnaissance de la nation turque pour la lutte que Pierre Loti avait engagée dans le monde occidental pour la défense de la nation et de la patrie turque."